Baptême et sainte cène

 

Un sacrement est (1) un signe visible de la réalité spirituelle que nous vivons, (2) un rite institué par Jésus-Christ lui-même. Les sacrements occupent donc une place particulière dans l’Église. En général, les protestants en pratiquent deux :

Le baptême

Comme l’enseigne l’Écriture, le croyant est appelé à confesser publiquement sa foi par le baptême. Il témoigne de la réalité de l’œuvre de salut de Dieu et de l’union du croyant à Jésus-Christ dans sa mort et sa résurrection.

Selon le Nouveau Testament, le baptême est donné par immersion, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et est normalement suivi de l’admission dans une Église locale.

De temps en temps, un cours de préparation est organisé, pour ceux qui désirent se faire baptiser et pour ceux qui s’interrogent sur ce sujet.

Le Repas du Seigneur (Sainte Cène)

Le Seigneur appelle ses disciples à partager le pain et boire la coupe, en mémoire de lui, annonçant ainsi sa mort jusqu’à son retour. C’est ce que l’on appelle « Repas du Seigneur » ou « Sainte Cène ». Ce faisant, nous avons une communion spirituelle avec le Christ vivant. Ainsi, nous témoignons du fait que nous formons un seul corps, unis dans une même foi et dans un même esprit.

En règle générale, le Repas du Seigneur a lieu un dimanche sur deux. Dans notre Église, le Repas du Seigneur est ouvert à tous ceux qui placent leur confiance en Dieu le Créateur, et ont accepté Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur, quelle que soit leur appartenance ecclésiastique.

Retour à la page précédente