Le ministère pastoral dans notre Eglise

 

Dans l’Église locale, il y a d’abord le ministère particulier du pasteur - ce qui veut dire 'berger'. Dans le Nouveau Testament, les 'bergers' dans les communautés de croyants sont nommés aussi surveillants (episkopos, dont est dérivé notre mot 'évêque'), ou anciens (presbyteros, dont est dérive notre mot 'prêtre'). Ces titres désignent généralement un même ministère : accompagner les fidèles dans leur vie spirituelle, prendre soin du « troupeau ».

Le pasteur est le responsable de l’Église, sollicité et nommé par l’assemblée, en étroite collaboration avec les instances de la FEEBF (la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France, à laquelle notre Église locale est affiliée).

Appelé « ministre du culte », le pasteur surveille le bon fonctionnement des cultes et des autres réunions publiques, de l’enseignement de la Parole de Dieu, des sacrements. Il assure le suivi pastoral des personnes ainsi que certains actes particuliers (cf. Actes pastoraux).

Précisons, que le pasteur fait partie de la pastorale régionale et de la pastorale nationale de la FEEBF qui lui assurent un cadre de soutien spirituel et professionnel.

Retour à la page précédente