Service de tous et ministère de certains

 

Tous les croyants sont impliqués dans la vocation de l’Église. Personne n’est indispensable mais tous sont utiles. Annoncer la bonne nouvelle, mettre en pratique les commandements de Dieu, rendre témoignage de sa justice et sa miséricorde, édifier la communauté des croyants… cela se fait ensemble.

En ce sens, tous sont serviteurs de Dieu. C’est une conviction fondamentale du protestantisme, appelée « le sacerdoce universel de tous les croyants ».

Chacun contribue selon ses dons

Néanmoins, ce service s’articule de plusieurs manières. Par son Esprit, Dieu a réparti différents dons de grâce, aussi appelés dons ou services spirituels. Tous les membres de l’Église locale, associés dans un engagement volontaire, mettent en œuvre, sous la conduite du Saint-Esprit et pour l’utilité commune, les dons qu’ils ont reçus. L’Église aide les croyants à découvrir et être formés quant à leurs dons respectifs.

Ministères particuliers

En plus de cela, Dieu a institué les ministères de la Parole. Ils sont particulièrement chargés d’annoncer l’Évangile, d’appeler les hommes pécheurs à croire en Jésus-Christ, d’enseigner la Parole et d’édifier les croyants dans la vie chrétienne. Le Nouveau Testament distingue apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs.

Les divers ministères ont un seul but : la vie et la croissance de l’Église. Ils restent soumis à la Parole de Dieu. Les ministères ne créent pas un clergé ou une hiérarchie. Le sacerdoce est confié à tous les croyants.

Retour à la page précédente